30 juil. 2009

Retour de marché, la suite


Après les piments oiseaux, les échalotes grises, dans mon petit panier, j'ai ramené de l'ail nouveau.
De l'ail frais, non germé, plus digeste

Comme je suis une petite curieuse, je fouine dans les livres et je suis toujours épatée de lire que ces légumes, ces herbes, sont connus depuis des siècles

C'est le cas encore une fois pour l'ail, ce sont les Croisés qui le ramenèrent en Europe
Hippocrate le conseillait en tant que médicament contre la peste, les poisons, la rage et lui trouvait des vertus laxatives et diurétiques

Les Romains consommaient tellement d'ail que l'on prétendait leurs conquêtes obtenues non pas par les armes mais pour fuir leur haleine !!!

Il a été cultivé dans les jardins des monastères pendant des siècles pour ses vertus aphrodisiaques, antiseptiques, hypotenseur
MAIS selon Platearius, auteur du Livre des Simples Médecines, au XVème,
"Il pouvait nuire à la vue, nuire aussi au corps, si l'on en use sans mesure, il engendre la lèpre, l'apoplexie et bien d'autres maux."
Tout un programme

Tiens est ce que vous voulez une petite devinette ?

Qu'est ce qu'un chapon de Gascogne ?

Qu'est ce que cette bestiole ?

Que nenni !

Il s'agit d'une tranche de pain toastée grattée avec une gousse d'ail

Bonne soirée

5 commentaires:

audrey a dit…

Un ingrédient indispensable dans la cuisine !! bisous

sigrid a dit…

j'aurais dit une volaille j'ai appris queque chose aujourd'hui merci

chapot a dit…

Moi même je ne l'ai appris en écoutant la radio qu'il y a quelques jours

helene a dit…

L'ail, je ne pourrais pas m'en passer.

amelanche1 a dit…

Je suis accroc à l'ail, j'adore la saveur qu'il dégage et je n'ai pas eu encore la lèpre, hi! hi! hi!
À bientôt ma belle Chapot.
Josée